Vous avez une question ? N'hésitez pas à me contacter !

QU’EST-CE QUE L’ÉCOUTE PROFONDE ?

L’écoute profonde est une posture d’accompagnement de l’expression de l’être.

Elle trouve son origine dans la Communication Facilitée développée en Australie et aux Etats-Unis avec et pour les personnes sans l’usage de la parole.

C’est une pratique qui permet aux personnes n’ayant pas l’usage de la parole en raison d’un handicap de s’exprimer à l’aide d’un clavier et du soutien de la main par un·e facilitant·e. Cette pratique permet aussi aux personnes ayant l’usage de la parole d’exprimer leurs ressentis profonds, parfois inconscients.

La·le facilitant·e accompagne la·le facilité·e : elle·il soutient sa main au dessus d’un clavier, ensemble ils tapent un texte. La·le facilitant·e lit chaque paragraphe et invite la personne à exprimer comment cela résonne pour elle. Quand cela n’est pas possible de tenir la main, ou préférable de ne pas la tenir, la·le facilitant·e se connecte à l’espace entre deux, au champ énergétique et tape sur le clavier puis lit le texte au fur et à mesure.

La lecture des mots tapés est un moment très important de la séance, la·le facilitant·e lit les mots au·à la facilité·e et ne lui fait pas lire. C’est dans la vibration des mots que peuvent se décristalliser les informations qui ont besoin d’être décristallisées. C’est une écoute depuis l’espace du cœur, qui permet à la résonance de rendre aux mots leur lien avec le silence et leur polysémie.

Voir la vidéo de présentation

Fondement de base

Le fondement de base de l’écoute profonde est que l’être est toujours devenant et qu’il ne peut s’enfermer dans aucune étiquette, aucune définition, aucun mot. Les mots qui sont offerts alors dans cette pratique sont comme des mots qui se décollent qui s’envolent de l’être pour le révéler dans son parfum, car il n’est jamais saisissable.

La·le facilitant·e n’a aucun objectif autre que d’écouter, elle·il écoute à partir du “ne pas savoir” et lit le texte en le proposant, elle·il demande toujours si c’est bien cela que la personne voulait dire et garde toujours le doute que cela puisse être totalement l’autre.

Il s’agit d’une écriture de l’entre deux qui ne peut jamais être imposée comme une vérité mais comme un support d’expression à toujours valider avec la personne écoutée.

Se former en écoute profonde ?

Qui suis-je ?

Après des études en sciences politiques et un début de vie professionnelle dans le tourisme, l’arrivée de mon deuxième enfant né avec un « handicap », m’a donné l’opportunité de faire le choix professionnel auquel en fait j’aspirais depuis mon adolescence, la relation d’aide et d’accompagnement.

J’ai rencontré la Communication Facilitée en 2003 grâce à Lucile, ma fille.

Formée au conseil conjugal et familial, j’ai eu vite le désir d’accompagner les personnes à partir de cette écoute que je pratique maintenant en cabinet depuis 2005. J’ai la joie de transmettre cette posture depuis 2012, et j’ai à cœur de partager cela comme un pain de vie, comme le creuset d’une parole éthique et alchimique.

J’ai écrit avec Lucile Vialard un livre qui témoigne de notre chemin partagé : « Tu nous as ouvert les yeux », aux éditions L’écrit du cœur (2006).

En savoir plus sur mon parcours

Le cadeau des personnes privées de l’usage de la parole (TEDx Reims)

Voir la vidéo

Vous cherchez un·e facilitant·e ?

Voir la liste

L’écoute profonde, en quelques mots

Voir la vidéo

Blog

Retrouvez ci-dessous les derniers articles publiés sur la pratique de l’écoute profonde, ainsi que des poèmes écrits par des personnes privées de l’usage de la parole.

Poèmes de Benoît Schmitt

Extrait du livre « Ensemble, je me raconte, le cheminement d’un adulte avec l’autisme », Édition à façon.

Read more
12 décembre 2020 0

Écoute

Un poème écrit par Marie Vialard-Hauser en 2017.

Read more
13 décembre 2020 0

La posture, l’Attention, la Présence

Quelques mots de Jacques Lusseyran, extraits de son livre « Le monde commence aujourd’hui ».

Read more
13 décembre 2020 0